• Caniculite aiguë!

    Caniculite aiguë!

    La phase caniculaire qui nous a englués méticuleusement depuis une petite quinzaine de jours et semble - enfin - se décider à s'estomper m'a fait l'effet d'une piqûre de rappel (superflue?) .

    Comme une vaccination destinée à relancer, non pas mon immunité déclinante, mais ma mémoire.

    Et comme pour tout vaccin, j'ai listé des effets indésirables:

    - retour en force des douleurs dans les mains, les bras, le cou;

    - impression de lave en fusion se substituant au liquide sanguin;

    - vision floutée variant de façon aléatoire en cours de journée;

    - fatigue massive me conduisant à trainer laborieusement ma carcasse du matin au soir;

    - interdite de sport (il faudrait être folle à lier pour augmenter causalité et symptomatologie!) en dehors de la natation.

    Plus qu'à vivre pleinement de telles journées, j'ai eu l'impression persistante de les subir de plein fouet, nourrissant l'espoir qu'elles s'achèveraient le plus vite possible, vides d'intérêt, vides de sens.

    Malgré la pratique de la méditation en pleine conscience, j'ai eu le plus grand mal à m'ancrer dans l'instant présent et à le savourer.

    Dans ces cas, je me remémore avec acuité pourquoi nous avons quitté la Corse il y a de cela 6 ans déjà!

    Que la douleur physique sape votre énergie vitale, comme elle vous grignote sournoisement le cerveau!

    Je pense à tous les SEPiens qui tentent de garder la tête hors de l'eau. Au sens figuré du terme bien sûr, car la solution serait bien de pouvoir barboter dans l'eau fraiche du matin au soir, immersion en eaux calmes et limpides pour calmer ce satané phénomène d'Uthoff (responsable de la réactivation des douleurs en cas d'élévation de la température corporelle).

    Question idiote:  la caniculite aiguë nécessite-t-elle de nombreux rappels pour être efficace?

    Réponse: non, pitié.

    D'ailleurs, cet article faisant de trop nombreuses références à la pharmacopée officinale, je reprends illico presto mon habit de naturopathe et file me soigner en douceur, sans traitement superflu, à grands coups de baignades et de lectures à l'ombre des chênes, puisant du réconfort dans la belle énergie vibratoire bordant mon lac préféré. Inspirant et apaisant.

    Caniculite aiguë!

    Bonnes baignades et douces pensées à tous les malades de cette caniculite sournoise!

     

    Caniculite aiguë!

    (non pas à ce point quand même...!)

     

     

    « Aromathérapeute!Trêve co(s)mique »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    4
    Samedi 11 Juillet 2015 à 10:19

    Bonjour,

    Pas toujours évident, hein !

    Pour ma part, je n'ai pas trop souffert de la canicule. Hormis les douleurs et la fatigue, cela se passe relativement bien. Mais bon, tu le sais, nous ne sommes pas tous égaux face à la SEP.

    Allez, sous la douche (froide) !

    Bonne continuation et n'oublie pas CARPE DIEM !

    Bisous sépiens ;-)

    3
    Jeudi 9 Juillet 2015 à 09:08

    Tu as de la chance Manu, j'ai refait des photos il y a quelques jours, l'endroit était quasi désert (c'est mon coin presque-secret!).

    Bises contemplatives!

    2
    Manu Zazen
    Jeudi 9 Juillet 2015 à 06:41

    Aurais tu une Photo du lac préféré STP ?

     

    1
    Mercredi 8 Juillet 2015 à 22:09

    Pfffffffffffffffff.... pas plus... ah si: zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

    sarcastic

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :