•  

    Pissenlit

     

    Une excellente façon d'attirer des lecteurs c'est de savoir susciter leur curiosité. Et je n'en suis pas à mon coup d'essai!

    Tout d'abord je tiens à rassurer mes fans hystériques mon modeste mais néanmoins fidèle lectorat dont une partie conséquente s'est visiblement affolée suite à mon dernier article. Je précise donc que c'était du second degré, une prise de distanciation personnelle face à un mouvement collectif d'euphorie estivale.

    Mais j'ai vraiment passé d'excellentes vacances! Au demeurant je savoure la dernière semaine... en faisant tourner des machines à laver à la chaine ;-)

    Mon petit coup de blues de gueule ne m'a pas empêché de savourer un repos bien mérité, les vacances servant avant tout à changer d'air, dans tous les sens du terme et sur ce point là c'était idyllique.

    Habile transition donc vers mon article du jour: the Dandelion. So why? Parce qu'il s'agit du Pissenlit mes amis, en anglais ça claque non?

     

    Lire la suite...


    5 commentaires
  •  

    Le miroir aux marmottes

     

    Il est des titres, comme ça, aussi racoleurs qu'incompréhensibles.

    Je peux tenter de me trouver une vague excuse comme l'ivresse des sommets liée à une hypoxie cérébrale. Je peux aussi, en toute simplicité, incriminer mon cerveau en ébullition qui ne trouve jamais le repos (le fourbe) et m'a suggéré l'ébauche de cet article à 2h00 ce matin. Pas de répit pour mes insomnies, même au cœur des vacances.

    Alors c'est quoi, ce miroir aux marmottes?!

    C'est le miroir aux alouettes, version station de ski au mois d'Août.

     

     

       

    Lire la suite...


    5 commentaires
  • Je descends sur la pointe des pieds l'escalier en bois brut. Le silence est absolu, l'heure indéfinie, et une clarté orange baigne le salon.

    J'ouvre les rideaux, un camaïeu de verts m'éclabousse aussitôt.

    Le vert est ma couleur favorite, la longueur d'onde qui vibre et m'apaise.

    Le soleil baigne ce paysage grandiose, le lac scintille et reflète dans une symétrie parfaite le flanc de montagne et ses conifères dans les moindres détails. Les sommets sont dégagés, avec ça et là quelques touches de blanc, vestiges neigeux de l'hiver.

    J'en ai le souffle coupé, c'est juste parfait.

     

    Loudenvielle

     

    Lire la suite...


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires